Portrait d’un homme de conviction et d’engagement.

Marié et père de deux enfants, Quentin Brière a passé son enfance et son adolescence à Annecy, dans une fratrie de 3 garçons. Ses parents lui transmettent les valeurs de la liberté, de l’accueil des plus fragiles et de l’engagement au service des autres qui structurent par la suite tous ses choix de vie. « Mes parents ont toujours eu une maison très ouverte, où tous étaient accueillis inconditionnellement, avec leurs richesses et leurs fragilités. Ils m’ont transmis le sens de l’autre et de la générosité ». Très tôt, il prend des responsabilités et s’investit activement auprès des jeunes pour lesquels il organise et dirige, avec ses amis, de nombreuses activités sur ses temps libres. Dès lors, il porte en lui la conviction que l’éducation est un levier majeur pour permettre à chacun de s’épanouir, en faisant l’apprentissage d’une vie responsable, autonome, et libre.

Décidé à rechercher la justice et le sens de la vérité au service des personnes et du bien commun, il choisit de s’orienter vers le droit. Il part à l’Université catholique de Lyon pour une licence en droit et sciences politiques, avant de rejoindre Aix-en-Provence pour un master 1 en droit, puis Paris pour un master 2 en relations européennes. Finalement diplômé de l’école du barreau de Paris (EFB), il exerce en tant qu’avocat spécialisé en droit des collectivités territoriales, à Paris, puis à Lyon.

Quentin Brière est convaincu que le modèle de société hyper-concentré autour des métropoles est une impasse, et que l’avenir de la France et des français passera par un retour à un juste équilibre entre métropoles, villes moyennes et territoires ruraux.

Pendant toutes ces années, Quentin Brière s’intéresse plus particulièrement aux enjeux de développement des territoires. Il travaille en parallèle de ses études comme collaborateur parlementaire auprès d’un député des Hauts-de-Seine, spécifiquement sur une proposition de nouvelle géographie politique d’aménagement des territoires, structurée autour des villes moyennes. Il partage auprès de ce député l’idée que notre économie doit se ré-ancrer dans nos territoires pour rester unique et compétitive dans la mondialisation. Aujourd’hui, Quentin Brière est convaincu que le modèle de société hyper-concentré autour des métropoles est une impasse, et que l’avenir de la France et des français passera par un retour à un juste équilibre entre métropoles, villes moyennes et territoires ruraux.

En 2017, à l’invitation de François Cornut-Gentille, il décide de rejoindre la Haute-Marne, où il a déjà des attaches fortes par sa belle-famille originaire de Joinville, où il s’est marié en 2015. Il quitte alors la profession d’avocat pour rejoindre Saint-Dizier avec sa femme et leur premier enfant. Il devient aux côtés du Maire de Saint-Dizier et du Président de la Communauté d’agglomération Saint-Dizier, Der et Blaise, directeur de cabinet. Ce choix correspond à tous égards à ses convictions : un ancrage territorial ayant du sens, et un engagement professionnel au service du bien commun.

Pendant 2 ans, Quentin Brière travaille pour les élus, en accompagnant les affaires courantes et la mise en place des grands projets portés par la Ville et l’Agglomération. Homme de terrain, appréciant la rencontre et l’échange, il se passionne pour Saint-Dizier et la vitalité de ses habitants. Pour lui, « la vraie richesse est chez les autres ». Au terme de cette expérience, il a acquis une compréhension fine des enjeux locaux et la volonté de s’engager davantage pour les Bragards.

Homme de terrain, appréciant la rencontre et l’échange, il se passionne pour Saint-Dizier et la vitalité de ses habitants.

Fin 2019, à la demande de François Cornut-Gentille, député de Haute-Marne et d’Elisabeth Robert-Dehault, maire de Saint-Dizier, il accepte de conduire, à leurs côtés, en binôme étroit avec Rachel Blanc, 1 ère vice-présidente du Conseil départemental, une liste pour les élections municipales de mars 2020.

Le 13 janvier 2020, il démissionne de ses fonctions pour se consacrer à la campagne et relever ce nouveau défi.

Le 16 janvier 2020, il écrit une lettre à tous Bragards leur expliquant sa démarche et le lancement de sa liste « Avec vous, Saint-Dizier a de l’avenir ».