Interview de Quentin Brière

Pourquoi vouloir un engagement en terre bragarde ?

Je connais Saint-Dizier depuis 2014, par ma belle-famille originaire de Haute-Marne. Nous habitions alors à Lyon, où j’étais avocat. Mais je voulais me rapprocher de notre famille et m’engager pour un territoire qui ait du sens pour moi. En rencontrant François Cornut-Gentille, Saint-Dizier est apparu comme une évidence ! J’ai donc choisi il y a deux ans de travailler pour la ville de Saint-Dizier et son agglomération.

Et comment avez-vous décidé de vous présenter aux élections ?

En travaillant à leurs côtés, François Cornut-Gentille et Elisabeth Robert-Dehault m’ont transmis deux choses essentielles : leur passion pour les Bragards et leur souci de hisser Saint-Dizier toujours plus haut, pour qu’elle soit une ville dynamique et agréable à vivre. Une ville qui attire. Cela m’a donné la volonté de m’engager davantage pour le quotidien des Bragards et les grands projets pour Saint-Dizier. Lorsqu’ils m’ont demandé de conduire une liste à leurs côtés, je n’ai donc pas hésité. Le renouveau que j’apporterai pourra bénéficier de leur expérience.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre équipe ?

Notre équipe se résume en deux mots : continuité et renouveau. Nous avons autant d’élus de la majorité sortante que de nouveaux visages. En travaillant avec tous les Bragards par-delà les clivages politiques, nous impulserons un nouvel élan pour Saint-Dizier.

Votre slogan est Avec vous, Saint-Dizier a de l’avenir. C’est audacieux !

Audacieux mais vrai. On observe une mutation : près d’un français sur deux veut vivre dans une ville moyenne. Les gens ne veulent plus s’entasser dans des grandes villes où la vie devient de plus en plus chère et compliquée. Sans parler de l’isolement social qu’elles génèrent. Cela offre à nos villes moyennes de nouvelles possibilités de développe-ment, si elles savent proposer un cadre de vie agréable.

Ce que vous évoquez est national. Pensez-vous que Saint-Dizier saura tirer son épingle du jeu ?

Oui. Mon objectif est que Saint-Dizier soit un modèle de ville innovante et qu’elle soit connue pour cela. C’est une des clés de l’attractivité : être pionnier, et le faire savoir.

Alors que proposez-vous pour Saint-Dizier ?

Tous nos projets doivent servir cela : améliorer la qualité de vie des Bragards pour rendre Saint-Dizier plus attractive. Ces 20 dernières années, nous avons pris de l’avance. Nous devons transformer l’essai. C’est notamment le sens de la démarche « Saint-Dizier Cœur de ville ». Cette ambition, je veux la porter avec la participation de tous les Bragards. C’est une des conditions de notre réussite et c’est comme cela que je veux travailler.

Où en êtes-vous justement, de « Saint-Dizier Cœur de ville » ?

Tout commence à sortir. Les Berges de Marne et du canal sont ouvertes depuis plusieurs mois. Les travaux ont commencé quai Lamartine. Le marché couvert est en cours de construction et sera une vraie locomotive pour le centre-ville. Nous avons fini les acquisitions à côté du futur marché pour ouvrir un « cœur commercial » vivant et attractif. Le projet de la gare multimodale est prêt. La sous-préfecture a acté son déménagement, le Château pourra donc être rouvert aux Bragards. L’extension du centre nautique ouvrira fin juin. Sans oublier le « Musical été + » notre concept innovant pour animer Saint-Dizier tout l’été. Tout cela participe fortement à l’amélioration de notre ville !

Et comment comptez-vous relancer l’emploi ?

Notre rôle d’élus est de faciliter la tâche de ceux qui créent les emplois. Avec une équipe dédiée, nous serons au quotidien à leurs côtés pour les accompagner et attirer de nouveaux investisseurs. La Zone de référence est un vrai atout pour faciliter une implantation. De même, nous voulons fortement relancer l’accompagnement des créateurs d’entreprises et dynamiser l’esprit d’initiative. En ce sens, nous allons ouvrir des lieux pour favoriser le travail et la formation à distance, notamment à destination des jeunes. Tout ceci favorise la création d’emplois à Saint-Dizier.

Que prévoyez-vous pour attirer de nouveaux médecins ?

La situation est préoccupante et touche toute la France. Les professionnels de santé viendront s’ils trouvent des conditions d’exercice optimales : travail à plusieurs, convivialité, bon matériel, partage des charges. C’est le sens des maisons de santé. Avec 15 professionnels de santé, nous allons en ouvrir une 2ème dans l’ancien hôpital à l’été 2021. Elle sera un vrai levier d’attractivité médicale. En attendant, pour répondre au mieux à l’urgence, nous accompagnons l’ouverture de cabinets de télémédecine dans tous les quartiers. Enfin, je serai totalement mobilisé pour conforter notre hôpital.

Que souhaitez-vous faire pour l’environnement ?

Le changement climatique est une réalité malheureusement incontestable. Nous devons donc réagir à tous les niveaux : mobilités douces, préservation de la biodiversité, accès à une alimentation saine, gestion de nos ressources énergétiques et de nos déchets. Un élu sera missionné sur ces questions majeures.

Une dernière question. Comment travaillerez-vous avec François Cornut-Gentille et Elisabeth Robert-Dehault ?

Nous avons appris à travailler ensemble pendant 2 ans et avons construit un vrai lien de confiance. Notre coopération est une chance pour Saint-Dizier. Je porterai ma vision pour l’avenir de notre ville. Ils me feront profiter de toute la valeur de leur expérience.

.

« Quentin Brière est une chance pour Saint-Dizier. A ceux qui ne le connaissent pas encore, je veux d’abord rappeler que j’étais moi-même peu connu lorsque je suis arrivé. Je veux aussi leur dire, que depuis deux ans qu’il travaille à mes côtés j’ai pu reconnaître chez lui toutes les capacités nécessaires pour impulser une nouvelle dynamique à Saint-Dizier : l’intelligence et la compétence, pour définir un projet ambitieux ; l’énergie de ses trente ans, pour lever les obstacles ; enfin, l’attention naturelle qu’il porte aux autres, qualité indispensable pour renforcer la solidarité.

Avec lui, Saint-Dizier pourra à la fois améliorer son quotidien et voir loin. Et je sais qu’il ne tombera jamais dans les querelles de personne ou de parti. Aussi, c’est avec un réel enthousiasme que je lui apporte mon expérience au service des Bragards.

Vous pouvez lui faire confiance, comme je lui fais entièrement confiance. »

.

Élisabeth Robert-Dehault, vous ne briguez pas un nouveau mandat et soutenez Quentin Brière. Pourquoi ?

Mon choix, partagé avec François Cornut-Gentille, a été guidé par l’opportunité de transmettre le flambeau à un candidat digne de confiance et de placer la prochaine mandature sous le signe du renouveau dans la continuité. Son énergie et sa jeunesse, les valeurs qui l’animent, son désir de servir les intérêts des Bragards et sa connaissance des dossiers sont des qualités qui l’aideront à avancer.

Quels sont les enjeux et moyens de la prochaine mandature ?

La mise en œuvre des projets Action cœur de ville et la rénovation urbaine du Vert-Bois formeront le socle de son action. D’autres défis sont à relever : l’emploi, la qualité de vie, la santé, la sécurité… Sans augmentation de la pression fiscale depuis 13 ans, Saint-Dizier a une capacité d’investissement exceptionnelle dont Quentin Brière pourra bénéficier pour faire vivre et enrichir notre projet de ville.